Nous utilisons des cookies sur notre site Web pour prendre en charge des fonctionnalités techniques visant à améliorer votre expérience utilisateur. Nous utilisons également des procédés analytiques. Pour en savoir plus, veuillez cliquer .


Nos politiques

114 propositions en ligne


848 appuis par vous!

Propositions

Parti démocratie directe, équipe Jean-Charles Cléroux

Je propose d'abolir la pension automatique des élus après 2 mandats. Pour avoir droit à une pension de l'État, les élus seront assujettis aux mêmes règles que tous les autres fonctionnaires. C'est la responsabilité d'un élu de faire en conséquence que ses électeurs l'aiment assez pour vouloir le garder à leur service.

Je propose d'abolir la pension automatique des élus après 2 mandats. Pour avoir droit à une pension de l'État, les élus seront assujettis aux mêmes règles que tous les autres fonctionnaires. C'est la responsabilité d'un élu de faire en conséquence que ses électeurs l'aiment assez pour vouloir le garder à leur service.

Parti démocratie directe, équipe Jean-Charles Cléroux

Actuellement, le gouvernement est en train de mettre en place l'identité numérique et mentionne que ce projet devrait se chiffrer entre 4 à5 milliards. Nous savons qu'habituellement, les coûts des projets proposés sont souvent dépassés. Ce que les Québécois ne savent pas c'est qu'en fait, le gouvernement met en place un nouveau ministère puisqu'il faudra avoir des ressources-humaines pour recueillir les données, les exploiter, entretenir les systèmes installés partout au Québec, etc. Hors, le système de santé et les CHSLD sont actuellement en problème. Le système de santé coûte 1 milliard par semaine et les Québécois ont de la difficulté à obtenir des services. Personnellement, si on me demandait quelle priorité je désire donner aux services offerts, clairement je voterais por prioriser le système de santé et les CHSLD. L'identité numérique ne serait pas pour moi une priorité. Ainsi, je propose qu'avant de mettre sur pied des gros projets la population soit consultée par référendum pour déterminer la priorité qu'elle souhaite donner aux dossiers.

Actuellement, le gouvernement est en train de mettre en place l'identité numérique et mentionne que ce projet devrait se chiffrer entre 4 à5 milliards. Nous savons qu'habituellement, les coûts des projets proposés sont souvent dépassés. Ce que les Québécois ne savent pas c'est qu'en fait, le gouvernement met en place un nouveau ministère puisqu'il faudra avoir des ressources-humaines pour recueillir les données, les exploiter, entretenir les systèmes installés partout au Québec, etc. Hors, le système de santé et les CHSLD sont actuellement en problème. Le système de santé coûte 1 milliard par semaine et les Québécois ont de la difficulté à obtenir des services. Personnellement, si on me demandait quelle priorité je désire donner aux services offerts, clairement je voterais por prioriser le système de santé et les CHSLD. L'identité numérique ne serait pas pour moi une priorité. Ainsi, je propose qu'avant de mettre sur pied des gros projets la population soit consultée par référendum pour déterminer la priorité qu'elle souhaite donner aux dossiers.

Parti démocratie directe, équipe Jean-Charles Cléroux

Tous les êtres humains ne sont pas nécessairement aptes à devenir parents. À mon avis, une première étape serait d'aider ceux qui désirent avoir des enfants à reconnaître leurs qualités parentales et à les acquérir au besoin. Aussi, la majorité du temps, les familles en difficulté ont besoin de ressources, d'outils et d'aide en ce qui a trait à l'éducation de leurs enfants. Offrons-leur les outils et le support dont ils ont besoin plutôt que de déstabiliser les enfants en les séparants de leur famille.

Tous les êtres humains ne sont pas nécessairement aptes à devenir parents. À mon avis, une première étape serait d'aider ceux qui désirent avoir des enfants à reconnaître leurs qualités parentales et à les acquérir au besoin. Aussi, la majorité du temps, les familles en difficulté ont besoin de ressources, d'outils et d'aide en ce qui a trait à l'éducation de leurs enfants. Offrons-leur les outils et le support dont ils ont besoin plutôt que de déstabiliser les enfants en les séparants de leur famille.

Parti démocratie directe, équipe Jean-Charles Cléroux

Démocratie Directe!

Pas de promesses, que des obligations!

Qu’est-ce que la démocratie directe?
Tirée de l’étymologie grec : demokratia. Le mot démocratie a été emprunté directement au grec demokratia, « gouvernement populaire », sans passer par le latin. Le mot grec est formé de deux éléments : dêmos et kratos. Le mot grec dêmos a plusieurs sens. Il désigne à l’origine un territoire habité par une communauté, et par extension, le peuple vivant sur ce territoire. En particulier, il désigne le peuple par opposition au chef ou au roi, ou bien l’ensemble des citoyens (à l’exclusion des non-citoyens). Kratos vient du verbe kratein, dont le premier sens est « être fort, être puissant », et le deuxième, « être le maître », d’où « dominer, régner, commander ». Le mot kratos a hérité de ces sens et signifie d’abord « force (du corps), vigueur », et ensuite « domination, puissance ». Cette idée de domination peut renvoyer à celle exercée par les dieux ou biens au pouvoir royal, à l’autorité souveraine.  La démocratie est un régime politique où le peuple (c’est-à-dire les citoyens) joue un rôle dans l’exercice du pouvoir, d’une façon ou d’une autre.  https://dictionnaire.orthodidacte.com/article/etymologie-democratie

 

Pourquoi voter pour Démocratie Directe ? 
Parce que via la démocratie directe, nous permettons aux citoyens d’exercer directement leur pourvoir, de se prononcer par voie, « voix » de référendum, d’initiative populaire et/ou révocatoire, de consultation auprès de la population sur les décisions du gouvernement en place. Etre en  «demokratia» permet de modifier, de renverser des lois existantes ou d’en proposer de nouvelles. Les instruments de l’initiative populaire et du référendum sont les pièces maitresses de la démocratie directe. Le peuple est souverain et représente la plus haute instance politique du pays. C’est une façon de fonctionner qui accorde une importance égale à la liberté de décision autant du côté des élus que du côté du peuple, les deux étant au même niveau de décision. La différence entre le citoyen et l’élu est que l’élu est le représentant du citoyen et en tant que tel il représente les citoyens de sa communauté auprès des instances gouvernementales. La démocratie directe est, par l’implantation d’un système de votation, le moyen par lequel nous reprenons en main notre pouvoir sur l’avenir collectif. Les référendums et les initiatives citoyennes sont la parole du peuple et l’un des moyens efficaces de garder nos élus sur le droit chemin. Il est temps d’arrêter de voter pour des élus et de voter pour des idées car un premier ministre et 124 députés ne peuvent parler au nom de 8 millions d’habitants et ceci via un seul vote au sein de la population à tous les 4 ans.  Votons pour nos idées et nos choix de vie ! La démocratie représentative est faussement confondue avec la démocratie directe. Cette dernière est la seule vraie démocratie valable car le peuple est au cœur des décisions et ainsi aucune division de vote n’est possible. Donc le peuple au cœur des décisions, c’est reprendre notre pouvoir de parole et de décision; c’est la clé de l’avenir pour nos enfants et pour nos collectivités! Bienvenue chez vous, prenons en soins !

 

Renseignements sur le comité citoyens S'inscrire dans un comité citoyens
S’IMPLIQUER En faisant un don

Il vous est possible de nous aider en faisant une contribution. Votre contribution nous aidera à vous aider. Aidez-nous maintenant à atteindre notre humble objectif de 100 000$ en faisant un don facile à Démocratie Directe par carte de crédit. Il est temps pour David de battre Goliath! Nous vous remercions de tout cœur de miser sur nous!

Lors de élection 2022 un maximum de 200$ par électeur.

Faire un don
Parti démocratie directe, équipe Jean-Charles Cléroux